Les challenges émergents du stockage face à l’adoption croissante des containers

par Gerardo Dada, CMO chez DataCore Software

Selon une étude de Gartner, plus de 50 % des entreprises utiliseront la technologie des containers d’ici l’année 2020. Ce n’est pas surprenant, car les containers apportent une mobilité, une facilité et une efficacité inégalées pour le déploiement et la mise à jour rapide de nouveaux microservices et d’applications existantes. Leur rôle dans l’informatique sera de plus en plus important dans les années à venir.

En effet, selon l’étude récente que nous avons menée, 46 % des participants ont déclaré avoir déployé des containers dans leur environnement de production ou de développement/tests. Cela étant, à mesure que la technologie des containers évolue, elle doit résoudre de nouveaux défis pour pouvoir se déployer largement, notamment en ce qui concerne les applications stratégiques. Les deux aspects principaux dans lesquels la technologie des containers doit progresser sont la sécurité et le stockage persistant.

Cette étude met en évidence les défis précédemment cités qui indique qu’après la mise en œuvre d’un container, les utilisateurs ont dû faire face aux imprévus suivants :

  • manque d’outils de gestion et de stockage des données,
  • ralentissement des performances des applications, en particulier pour les bases de données et autres applications de niveau 1,
  • manque de moyens s’agissant d’applications telles que les bases de données qui nécessitent du stockage persistant.

Pour surmonter ces défis, les services informatiques doivent pouvoir répondre aux mêmes exigences de stockage des données pour les applications qui sont migrées ou créées sous une architecture de containers. Pour satisfaire ces besoins, ils doivent disposer des services de données actuellement présents dans les architectures d’applications classiques. Les services de stockage vont prendre de l’importance à mesure que les déploiements de containers passeront des phases d’évaluation et de test aux déploiements en production.

Surtout, pour faciliter la migration et accélérer l’adoption, la solution de stockage doit pouvoir fournir un stockage partagé à la fois aux applications existantes (infrastructures d’applications virtualisées et physiques) et aux applications natives en containers, et ce, avec un jeu cohérent de services de données. En d’autres termes, une solution de stockage moderne doit fournir aux équipes DevOps des données d’application stateful persistantes, permettre de consommer du stockage à la demande et offrir le même niveau de disponibilité et de performance que ceux qu’offrent actuellement les infrastructures applicatives classiques.

Le software-defined storage (SDS) est une solution optimale pour fournir un jeu cohérent de services de données et un accès partagé aux données aux différents types d’applications, ainsi que pour utiliser différents types de systèmes de stockage.

Une plateforme SDS moderne doit donner aux administrateurs la possibilité de présenter du stockage persistant à des hosts de containers déployés, à des machines virtuelles sur des hosts virtuels et à du matériel physique. La présentation de stockage persistant devra se faire à travers des contrôles natifs de solutions d’orchestration, comme Kubernetes, et mettre à profit des capacités de stockage avancées comme la hiérarchisation automatique, la mise en miroir synchrone et le Continuous Data Protection (CDP).

En tirant parti de la puissance du software-defined storage, les utilisateurs peuvent gérer la mise en place du stockage sur des déploiements de containers avec la même plateforme que les autres charges de travail applicatives, tout en offrant le niveau de service de stockage d’entreprise qu’exigent tous les environnements de production stratégiques. De plus, cela permet un clonage instantané qui simplifie et accélère les processus de développement et de test.

Plus la technologie SDS est mieux comprise dans le monde des containers et de Kubernetes, plus le rythme de son adoption va, à coup sûr, s’accélérer pour des applications concrètes.

DataCore a récemment annoncé deux plugins qui permettent aux applications et aux bases de données en containers d’accéder à des volumes de stockage persistants via ses services de software-defined storage. Ils offrent tous deux un grand nombre d’options de protection et de récupération des données avancées pour un comportement prévisible et fiable à l’échelle. Lisez le communiqué de presse pour en savoir plus, ou discutez avec un expert de DataCore pour savoir comment fournir dynamiquement un stockage partagé persistant à haute disponibilité à des applications en containers avec une infrastructure software-defined.

Get a Live Demo of SANsymphony

Talk with a solution advisor about how DataCore Software-Defined Storage can make your storage infrastructure modern, performant, and flexible.

Demander une Live Demo