Pérenniser la continuité de l’activité pendant la pandémie mondiale du Covid-19

Comment le software-defined storage (SDS) peut contribuer à assurer la continuité d’activité lorsque le personnel informatique n’est pas physiquement présent dans le datacenter pour faire face aux pannes de stockage.

Nous sommes au cœur d’une pandémie mondiale. Le coronavirus COVID-19 s’est propagé comme une traînée de poudre dans toutes les régions, touchant la santé et le bien-être des populations. Pour contenir sa propagation, de nombreuses entreprises des secteurs privé et public ont encouragé (et dans certaines parties du monde, obligé) leurs employés à travailler chez eux. C’est également le cas pour le personnel informatique qui veille soigneusement sur nos datacenters.

Une difficulté inédite pour les équipes informatiques

Aider les utilisateurs à domicile et exécuter les tâches régulières d’administration des systèmes à distance est une chose. Néanmoins, réparer et mettre à niveau l’infrastructure physique dont nous dépendons est tout simplement impossible lorsque nous ne sommes pas sur place. Or, sans cette présence, la probabilité que des pannes de serveurs, de réseaux et de périphériques de stockage ne soient pas traitées s’élève dangereusement.

Dans de telles circonstances, il conviendrait qu’un plan de continuité d’activité et de reprise après sinistre se déclenche. Cependant, cette pandémie virale n’est pas vraiment une catastrophe localisée qui provoquerait la fermeture d’un site. Il s’agit davantage d’assurer un accès ininterrompu aux données et aux services que de se rétablir d’effets catastrophiques dus à une tempête, un incendie ou une inondation.

Dès lors, pour faire face aux conséquences en cascade du COVID-19 (dont nous ne savons pas combien de temps elles se feront sentir !), le service IT doit évaluer ses points de vulnérabilité et mettre en place des plans d’urgence pour contrer des pannes matérielles de grande envergure, si ce n’est pas déjà fait. La difficulté ici réside chez les informaticiens qui doivent faire tout leur possible tout en travaillant de chez eux ou à distance.

Niveau de préparation du service informatique et planification de la continuité d’activité : meilleures pratiques

Penchons-nous sur certains éléments clés à intégrer impérativement dans votre plan de continuité d’activité face à la pandémie de COVID-19.

Identifiez des membres spécifiques du personnel qui serviront de points de contact pour coordonner les activités de préparation à la pandémie. Il s’agira notamment pour eux de suivre les actualités et les annonces, d’informer les principaux intervenants des sujets de préoccupation en cours ou de leur faire remonter les informations, de mettre à jour le plan de continuité d’activité en s’assurant que ce qui a été prévu est bien mis en œuvre. Il sera également essentiel de suivre et de vérifier les opérations. Enfin, ils devront également identifier les dépendances internes au sein de l’infrastructure informatique et des services de l’entreprise afin de comprendre où les perturbations peuvent se produire, et évaluer l’impact du plan de continuité d’activité face au coronavirus sur l’entreprise.

L’urgence du moment est de garantir aux employés un accès à distance. La dépendance vis-à-vis du VPN sera plus forte. Certaines entreprises pourront étoffer leurs déploiements de VDI pour mettre davantage de bureaux virtuels à la disposition des employés distants. Tout cela alourdira la charge de travail des équipes de support informatique à distance si les employés rencontrent des difficultés pour travailler depuis chez eux. Une surveillance adéquate doit être mise en place pour faciliter la résolution des problèmes liés aux terminaux.

Si la plupart, voire la totalité, des employés du service informatique travaillent à domicile, comme nous l’avons vu plus tôt, l’infrastructure informatique est laissée sans contrôle et n’est pas gérée physiquement. Si un problème survient sur un appareil et provoque une panne, il sera alors impossible d’effectuer la réparation matérielle en temps opportun. De même, il sera impossible de reconfigurer l’équipement, de décharger le serveur pour prévenir les pannes et de contenir les ressources. Il y aura alors des conséquences sur les services commerciaux clés, provoquant même des temps d’arrêt importants. Il faut donc identifier préventivement les points uniques de défaillance et mettre en place à l’avance des plans de haute disponibilité et de basculement afin d’assurer la continuité d’activité.

Tout comme pour lutter contre la viralité du Covid-19, la protection est primordiale !
Lorsque les employés accèdent aux données de l’entreprise depuis des points distants à l’aide d’appareils personnels, ils risquent d’être la cible de menaces envers la sécurité et d’être vulnérables. Il est donc indispensable de mettre en œuvre des mesures de sécurité appropriées. Cela passe par exemple par des règles de VPN ou de pare-feu, l’installation d’outils antivirus sur les appareils des utilisateurs finaux, etc. La surveillance des anomalies ou des écarts par rapports aux modèles s’agissant de l’accès aux données peut aider à détecter les violations de sécurité ou les événements potentiellement dangereux.

Autre volet important du plan de continuité d’activité, il faut rester connecté aux réseaux des fournisseurs, de la chaîne logistique et des partenaires, avec des informations constamment mises à jour. Il est nécessaire de chercher à savoir si les fournisseurs et les partenaires de votre écosystème informatique connaissent les mêmes difficultés et élaborez des plans de contact et de remontée des informations au cas où un support extraordinaire serait nécessaire pour résoudre des problèmes de dépendance externe.

Le stockage joue un rôle clé pour rendre possible la continuité d’activité

Le stockage est un élément essentiel de l’infrastructure informatique. Toutes les données applicatives sont stockées sur des lecteurs et des disques de stockage qui sont connectés soit directement aux serveurs, soit à des réseaux de stockage (SAN). En l’absence de toute surveillance physique par le service informatique, même pour de courtes périodes, le risque de défaillance matérielle ou de panne d’alimentation électrique augmente. Un tel événement affecterait directement l’accès aux données et, par conséquent, les performances des applications et l’expérience utilisateur. Pour assurer la continuité d’activité et la haute disponibilité (que ce soit pendant l’épidémie de virus ou non), les équipes informatiques doivent se fixer les priorités suivantes :

  • Créer des clusters de résilience des données bidirectionnels ou tridirectionnels pour contourner les points uniques de défaillance.
  • Mettre en œuvre un système de basculement automatique lorsque des défaillances se produisent.
  • Prendre des instantanés réguliers des données pour accéder à des images ponctuelles en cas de perte de données.
  • Équilibrer la charge (IOPS) entre les systèmes de stockage afin d’éviter la congestion et la surcharge du stockage principal hébergeant les données essentielles à l’entreprise

Enfin, pendant cette période d’absence du personnel dans les bureaux, il est essentiel de préparer des plans suffisamment à l’avance pour faire face en cas d’imprévu et de mettre en œuvre des fonctionnalités automatiques et autoréparatrices de gestion des données qui garantiront la disponibilité des données et aideront à protéger leur intégrité.

Comment DataCore aide à surmonter les imprévus informatiques durant des circonstances exceptionnelles

SANsymphony, la solution SDS phare de DataCore, fournit une technologie d’avant-garde de virtualisation du stockage pour assurer une continuité d’activité ‘mains libres’ dans un contexte de défaillances liées au stockage. Parmi ses services de données indépendants de l’appareil et riches en fonctionnalités, trois se révèlent particulièrement précieux en cette période de stress :

  • La mise en miroir synchrone effectue un basculement automatique et non perturbateur entre les nœuds de stockage en cas de défaillance ou d’arrêt planifié.
  • La protection continue des données (Continuous data protection, CDP) et les snapshots programmés aident à revenir à une image antérieure connue pour être saine et à la restaurer en cas de corruption de données provoquée par de nouvelles attaques par ransomware, de nouveaux virus informatiques, des erreurs humaines, etc., liés au COVID-19.
  • L’auto-tiering déplace automatiquement les données entre les différents niveaux de stockage en fonction de l’importance des données. Le stockage principal peut ainsi être entièrement consacré aux données cruciales et pertinentes, les données moins importantes étant déplacées vers des matériels tout venant se chargeant du stockage secondaire.

Grâce à ces fonctionnalités, vous pouvez organiser un basculement sans intervention humaine qui garantit un temps d’indisponibilité zéro de votre environnement de stockage pendant que votre personnel informatique reste en sécurité chez lui pendant la crise du COVID-19.

Nous espérons que la propagation du virus sera rapidement contenue, puis stoppée, pour le bien-être de tous. Chez DataCore, nous suivons de près l’évolution mondiale de la pandémie. Nous tenons à vous assurer que nous sommes parfaitement équipés pour offrir un service et un soutien ininterrompus en cette période d’incertitude. Nous sommes tout à fait prêts à offrir un soutien technique 24h/24 et 7j/7 dans le monde entier et nous avons pris des dispositions pour que nos équipes opérationnelles puissent travailler à distance et collaborer à l’échelle mondiale afin que les entreprises restent en mesure de travailler.

Get a Live Demo of SANsymphony

Talk with a solution advisor about how DataCore Software-Defined Storage can make your storage infrastructure modern, performant, and flexible.

Demander une Live Demo