Sdis Nievre Logo Case Study
Études de cas Gouvernement

DataCore SANsymphony en alerte au service incendie de la Nièvre

Télécharger l’étude de cas

Le service d’incendie et de secours de la Nièvre (SDIS 58) déploie plus de 1000 pompiers et une centaine de véhicules au bénéfice quotidien des 200 000 habitants du département. Reliés au système d’information et de communication basé en périphérie de Nevers, les 47 centres de secours bénéficient d’un accès ultra rapide aux applications informatiques spécialisées qui assurent la réactivité et la coordination des moyens humains et matériels.

LE DEFI

En 2016 le service information et communication du SDIS 58 constate qu’il est nécessaire de remplacer et de moderniser son infrastructure de serveurs sur laquelle tournent ses applications métier et celles dédiées spécifiquement aux interventions de secours.

Les équipements existants – une baie NetApp configurée en plusieurs LUN (unités de stockage) de plusieurs To, une baie VNX d’EMC dédiée aux fichiers utilisateurs, une autre baie VNX dédiées aux sauvegardes – ne correspondent plus aux besoins croissants et deviennent trop couteux à maintenir.

De plus, il est nécessaire d’augmenter la capacité de stockage de données, d’améliorer les performances du système et de renforcer la sécurisation du dispositif en créant un véritable plan de sauvegarde et de reprise d’activité.

Cette impérative modernisation doit en outre s’intégrer dans un plan pluriannuel d’évolution de l’infrastructure, toujours basée sur la virtualisation et la résilience des installations. Dans ce contexte, l’évolution du stockage vers une solution SDS (Software Defined Storage) s’inscrit logiquement dans ce projet de rénovation.

LA SOLUTION

Un appel d’offres est lancé début 2017 avec pour cible une architecture redondante comprenant un système sur le site principal et une réplique dans un local séparé. Les serveurs ESX VMware du cluster principal ayant été changés dans un précédent marché il est convenu de les conserver.

Trois installateurs/intégrateurs ont soumissionné au marché public avec des offres plutôt traditionnelles et onéreuses à l’exception de la société Abicom de Clermont Ferrand qui a proposé une solution DataCore, techniquement convaincante et budgétairement plus acceptable.

Le contrat a été signé en 2017 pour une mise en production début 2018. La nouvelle architecture se compose ainsi de trois serveurs avec solution DataCore, deux en miroir sur le site principal, en cohabitation avec le cluster VMware, et la troisième dans une salle distincte, configurée pour assurer le PRA/PCA (plans de reprise et de continuité d’activité).

Les trois armoires sont équipées de machines Lenovo SR650 et disposent de 24 baies, accueillant deux disques SSD de 128 Go dédiés à la fonction d’auto-tiering et 19 disques SAS totalisant 12 To pour le stockage courant.

LES RESULTATS

Une architecture informatique moderne, fiable et sécurisée qui répond instantanément aux sollicitations d’utilisateurs travaillant dans l’urgence

Une capacité de stockage accrue permettant de répondre aux besoins croissants, adossée à la capacité de hiérarchiser automatiquement les applications sur des supports à accès très rapide (SSD) pour apporter souplesse et réactivité

Un indispensable Plan de reprise et de continuité d’activité, testé régulièrement et assurant la permanence et l’efficacité des services de secours même en cas d’incident informatique

Les bénéfices

L’architecture du système informatique du SDIS 58 repose désormais sur trois serveurs DataCore SANSymphony utilisant des « lames » Lenovo SR650 à 24 baies. Les deux premiers ensembles installés dans la salle principale fonctionnent en miroir, en association avec le cluster VMware et des capacités de stockage sur SSD et disques.

Le troisième ensemble, distant du site principal, a pour vocation d’assurer le PRA/PCA. L’installation des machines et la configuration de Datacore SANsymphony a été effectuée par Abicom qui en assure aussi la maintenance curative matérielle et logicielle.

L’intégration du cluster VMware dans le nouveau dispositif et la mise en réseau ont été réalisées en interne. La montée en charge s’est effectuée progressivement, d’abord avec le transfert sur les serveurs DataCore des machines virtuelles les moins sensibles. Puis, après validation de cette phase initiale, les migrations ont concerné les autres machines virtuelles et les fichiers utilisateurs critiques et se sont achevé début 2018.

Les sauvegardes et autres données mortes ont été transférées sur des NAS économiques acquis en complément tandis que l’intégration de la solution Veeam s’effectuait sans problème. L’opération de renouvellement a été exécuté pour un budget d’environ 120 000€.

Depuis sa mise en production, les bénéfices de DataCore sont quotidiennement appréciés. Ses performances et sa stabilité ont convaincu le SI de sa fiabilité, le rendant totalement apte à intégrer les briques du système opérationnel pompier. Ses utilisateurs se félicitent particulièrement de la réactivité des applications et de la stabilité des sessions, certaines d’entre-elles devant être accessibles en mobilité par l’intermédiaire d’interface web.

De son côté l’équipe du SI a très vite intégré ce dispositif particulièrement simple à piloter et qui n’a connu aucune panne depuis son premier démarrage en 2017. Seuls quelques bugs sur la dernière mise à jour de SANsymphony ont nécessité le support de DataCore qui a répondu instantanément à l’appel et trouvé rapidement la solution.

Notre choix en faveur de DataCore est d’abord technico-économique puisque cette solution était la moins chère en plus d’être très performante et résolument moderne. Nous apprécions aujourd’hui la simplicité de son exploitation qui ne requiert pas plus de personnel et l’assistance efficace de l’éditeur en cas de besoin. La stabilité et le haut niveau de performances de SANsymphony augmentent indubitablement la réactivité et la sécurité des applications critiques, ce qui est primordiale dans notre métier.

Maxence Viodet Administrateur systèmes au SDIS 58

Conclusion

L’infrastructure virtualisée SANsymphony de DataCore apporte réactivité et haute disponibilité aux services de secours de la Nièvre. Grâce à des moyens informatiques fiables, sécurisés et performants les pompiers peuvent intervenir avec efficacité sur tout leur territoire. Ils disposent en permanence, dans leurs centres de secours et sur le terrain, des informations nécessaires à la réussite de leurs missions au bénéfice de la population.

A propos du SDIS de la Nièvre

Le Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Nièvre est l’établissement public administratif en charge de la défense quotidienne des personnes, des biens et de l’environnement de ce territoire au cœur de la France.

Placé sous la double autorité d’un élu départemental, président de son conseil d’administration, chargé de la gestion financière, et du préfet, dépositaire des pouvoirs de police liés aux missions opérationnelles, le SDIS 58 agit en prévention pour éviter les sinistres ou en limiter les effets, identifie les risques et évalue les enjeux pour garantir les moyens matériels et humains nécessaires aux interventions.

Il assure les missions opérationnelles qui lui sont dévolues, et délivre l’information nécessaire à la prise de conscience de la population en matière de sécurité civile.

Le SDIS 58 intervient environ 18500 fois par an, principalement pour des secours aux personnes.