L'Hybrid Converged Infrastructure ou « HCI 2.0 »

Nous savons tous ce qu’est la HCI 1.0, ou infrastructure hyperconvergée, n’est-ce pas ? C’est la convergence des capacités de calcul, de stockage et de réseaux réunies en un seul composant matériel. Alors, parlons de la dernière tendance en matière de stockage : la HCI 2.0, ou Hybrid Converged Infrastructure (infrastructure convergée hybride). Tout comme son homonyme mentionné ci-dessus, la HCI 2.0 est en réalité un super ensemble d’infrastructures hyperconvergées dans la mesure où elle réunit de la même manière les fonctions de calcul, de stockage et de réseau dans une même « boîte » matérielle, en général un serveur x86 rempli de disques flash, de disques durs ou d’une combinaison des deux. La fonctionnalité supplémentaire qu’elle apporte est sa capacité à se connecter à un stockage externe. Autrement dit, elle offre tous les avantages d’une infrastructure hyperconvergée sans vous obliger à sacrifier vos réseaux SAN (ou Storage Area Networks).

Vous n’avez donc plus à choisir entre un dispositif SAN ou HCI : vous pouvez avoir les deux. Cela vous permet d’élargir la capacité des nœuds hyperconvergés existants en les connectant à un SAN externe sans avoir à désactiver les nœuds HCI 1.0, à ajouter davantage de stockage ou à acheter d’autres nœuds. Examinons un schéma représentant les deux technologies :

Infrastructure hyperconvergée ou HCI 1.0 :

Infrastructure hyperconvergée ou HCI 1.0

 

Infrastructure convergée hybride ou HCI 2.0 :

Infrastructure convergée hybride ou HCI 2.0

 

Maintenant que nous avons une idée plus claire des différences entre la HCI 1.0 et la HCI 2.0, voyons ce qui s’est réellement passé avec la version 2.0. L’infrastructure convergée hybride, que j’ai baptisée par jeu HCI 2.0, est en réalité une combinaison de Software Defined Storage (SDS) et d’Hyper-Converged Infrastructure (HCI). Les deux technologies présentent des avantages et des inconvénients que j’ai relatés ici dans un précédent article de mon blog. Je ne vais donc pas y revenir. Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que les avantages de ces deux technologies sont maintenant disponibles au sein d’une même solution que nous appelons Hybrid Converged Infrastructure ou HCI 2.0 et, ce qui est tout aussi important, que nous éliminons les inconvénients de ces deux solutions. Il s’agit littéralement, pour utiliser une expression maintes fois rebattue, du « meilleur des deux mondes » !

Pour conclure, les technologies SDS, HCI 1.0 et/ou HCI 2.0 doivent être envisagées séparément ou en combinaison selon les besoins de votre entreprise. Bien que ces deux solutions présentent des avantages et se ressemblent, chacune est cependant spécifique. DataCore est spécialiste des deux et le seul à proposer la HCI 2.0 !

Demandez une version d’évaluation GRATUITE de 30 jours ou une démonstration en direct dès aujourd’hui.

Publications associées
 
Les challenges émergents du stockage face à l’adoption croissante des containers
Selon une étude de Gartner, plus de 50 % des entreprises utiliseront la technologie des containers d’ici l’année 2020. Ce n’est pas surprenant, car les containers apportent…
 
Qu’est-ce qu’Inside the Core ?
Nous avons demandé à la créatrice d’Inside the Core, Ariane Masseboeuf, pourquoi la création d’un programme d’ambassadeurs clients pour DataCore était devenue un outil fondamental…
 
Rechercher la réponse aux problèmes de performances au mauvais endroit
Il y a quelques années, une grande compagnie d’assurances ne parvenait pas à respecter ses SLA de performances pour certaines de ses applications essentielles. Le…