Virtualisation de stockage : la V9 de Datacore se place sur le SDS Software Defined Storage

Software Defined Something… Que ce soit le réseau ou le stockage, les outils logiciels de virtualisation de stockage ou de réseau tiennent le haut du pavé dans la transformation des centres de données. DataCore, avec la dernière version de Sansymphony-V, se range sous la bannière du Software Defined Storage et apporte plusieurs améliorations d’importance.

Le temps où il suffisait d’ajouter des disques ou des serveurs de stockage est révolu. Il faut faire face désormais à la fois à la complexité de l’infrastructure et à l’explosion du volume des données dans les entreprises. La technologie de cache et des disques flashes pour augmenter la performance risque de ne pas faire illusion très longtemps. Il convient plutôt de changer le modèle des pratiques de stockage pour arriver à des coûts supportables pour les entreprises et a en simplifier l’utilisation et l’administration.

Pour Georges Teixeira, le CEO de DataCore, « le modèle actuel du stockage est cassé. L’annonce de ViPR chez EMC est une formidable occasion pour nous pour réconcilier les différentes gammes d’EMC. De nombreuses personnes se tournent vers nous pour trouver une solution de stockage orientée logicielle totalement indépendante des matériels et des API. La dernière version du produit concrétise notre expérience depuis 15 ans dans la virtualisation du stockage et affiche de nouvelles fonctionnalités essentielles pour permettre l’évolution, inéluctable, pour tirer parti d’un stockage s’appuyant sur une couche logicielle ».

Automatiser et étendre les possibilités du stockage

Grande nouveauté de la V9.04 du logiciel de DataCore, il est possible d’utiliser toutes les ressources de stockage à disposition qu’elles soient sur le serveur d’application, sur le SAN ou les deux selon les choix des utilisateurs.

Georges Teixeira indique ainsi un modéle intéressant de lecture des données au plus près de l’application et d’une écriture au plus près du stockage. Pour la performance ce travail d’écriture se réalise tout d’abord en mémoire et n’est stockée qu’à la fin d’un processus pour optimiser la performance et la bande passante utiliser. « L’utilisation de la mémoire et du cache est notre secret maison et toute notre technologie s’appuie sur ce savoir-faire » ajoute Georges Teixeira.

Désormais la solution peut fédérer jusqu’à 16 nœuds soit le double de la version précédente. En plus de la mise en miroir synchrone des données sur différents nœuds, le logiciel permet de contourner et de reconnaître les matériels en panne ou mis hors service et de faire migrer les données vers un matériel actif sans impact sur les implications. Il est possible de dédier plus de ressources serveur au traitement des applications en déchargeant les gros transferts de données vers le SAN virtuel.

La coordination avec l’hyperviseur hôte ou le système d’exploitation s’opère à l’aide des commandes VMware VAAI ou des API Microsoft ODX. Au lieu de mobiliser l’hôte et le réseau lors du transfert de blocs de disque, l’hyperviseur demande à SANsymphony-V de s’en charger et d’informer l’hôte une fois l’opération terminée. Par l’utilisation de VAAI et d’ODX, les hôtes peuvent signaler les blocs réinitialisés, avec la possibilité au logiciel de récupérer les espaces ainsi inutilisés.

Un journal d’audit a été ajouté avec le suivi de chaque action d’administration évitant ainsi de réaliser des opérations redondantes de configuration. La réplication distante des volumes a été optimisée. Le logiciel est disponible le 4 novembre prochain chez DataCore et dans son canal de partenaires.

http://www.linformaticien.com/actualites/id/30842/virtualisation-de-stockage-la-v9-de-datacore-se-place-sur-le-sds.aspx

Get a Live Demo of SANsymphony

Talk with a solution advisor about how DataCore Software-Defined Storage can make your storage infrastructure modern, performant, and flexible.

Demander une Live Demo