Sander Puerto

Technologies de réplication des données : à l'intérieur ou à l'extérieur du système de stockage ?

Par Sander Puerto

Au moment de choisir la meilleure technologie de réplication des données, donc de stockage, il s’agit d’être particulièrement attentif. C’est une décision difficile à prendre au vu du grand nombre d’options sur le marché et de variantes de fonctionnalités. Dans la plupart des cas, un pourcentage élevé des responsables informatiques choisissent le logiciel de réplication proposé par leur fournisseur de stockage existant.

Par défaut, chaque fournisseur de stockage veut que vous possédiez le même modèle de baies SAN sur le site de production et sur le site de reprise d’activité (DR). C’est en effet logique puisque les SAN provenant de fournisseurs différents sont en général incompatibles les uns avec les autres et n’acceptent pas de réplication entre eux. Par exemple, un SAN HPE 3PAR et un SAN Dell/EMC VNX ne sont pas compatibles et donc incapables de se répliquer l’un sur l’autre. Vous devez alors choisir le même fournisseur de stockage pour la réplication des données et vous y tenir quoi qu’il arrive.

C’est ainsi que cela se passe la plupart du temps pour les pratiques de reprise d’activité entre data centers. Tout cela paraît fonctionnel, logique et éminemment pratique pour les administrateurs informatiques, jusqu’à ce que l’on se heurte à des situations inattendues. Comme vous le savez déjà, la technologie continue d’évoluer à grands pas et les fournisseurs de stockage innovent à toute allure. Les disques vont plus vite, sont plus denses et acceptent davantage de capacité. De nouvelles fonctionnalités apparaissent tous les 12 à 18 mois. Merveilleux, non ? Mais que se passe-t-il si vous avez envie d’acheter le dernier gadget à la mode ?

Imaginons que Pure Storage mette sur le marché une baie 100 °% flash (All-Flash Array ou AFA) dont l’ajout à votre environnement vous paraît souhaitable, ou supposons que vous vouliez déployer une infrastructure hyperconvergée (HCI) pour un projet d’une importance stratégique. Dans un monde
idéal, vous devriez pouvoir acheter l’une ou l’autre de ces solutions et l’ajouter à votre environnement existant. L’ennui, c’est qu’il n’y a pas de plug and play dans le monde des solutions SAN. C’est d’ailleurs en réalité assez compliqué. Voici donc 3 questions que vous devriez vous poser tout de suite :

  1. Comment vais-je pouvoir intégrer Pure Storage ou une HCI dans ma stratégie actuelle de réplication des données ?
  2. Quel est le surcoût de deux de ces systèmes, puisqu’il en faudra aussi un sur mon site de DR ?
  3. Comment pourrons-nous coordonner, tester et vérifier diverses méthodes et procédures de réplication des données ?

Vous n’aimeriez probablement pas les réponses auxquelles vous pensez maintenant si vous vous trouviez réellement dans cette situation. En tout cas, sachez-le, si votre entreprise est en route pour le succès, vous devrez très probablement adopter une solution 100 % flash ou une HCI à un moment ou un autre. L’adoption de ces deux solutions grandit d’année en année. La question n’est donc pas de savoir si vous vous trouverez un jour dans cette situation, mais plutôt quand cela arrivera.

Ce qui nous amène au moment idéal pour vous poser la vraie question :

  • Dois-je organiser la réplication des données à l’intérieur ou à l’extérieur du système de stockage ?

Car le nœud du problème est bien là. Il est clair qu’une approche matérielle de la réplication vous empêchera d’ajouter d’autres technologies de stockage à votre environnement dans un avenir proche. Sachant ce que vous sachez, je suppose que vous préférerez installer une solution de réplication des données en dehors du système de stockage. Et je sais que votre prochaine question sera : où trouver cette solution ?

Pas d’inquiétude, vous êtes nombreux dans ce cas. Il y a à cet instant même des centaines (peut-être des milliers) de responsables informatiques qui tentent de résoudre cette même difficulté et il se trouve que vous lisez la bonne page au bon moment. Je connais le logiciel magique qui vous aidera à résoudre ce problème (et non, ça n’est pas une pilule).

La réplication du software-defined storage (SDS) de DataCore est compatible avec tous les fournisseurs de stockage du secteur et s’applique aussi bien à des SAN sur 3 niveaux qu’à des configurations HCI. Le principal avantage de DataCore SDS est qu’il ne vous sera pas nécessaire de remplacer intégralement votre stockage existant. Vous pourrez conserver le même SAN, la même topologie de réseau, les mêmes disques et les mêmes contrôleurs. En choisissant DataCore, vous supprimerez automatiquement les limites qui s’opposent à l’extension et à la diversité.

Vous y gagnez la liberté de choisir votre stockage chez n’importe quel fournisseur, n’importe quand. DataCore SDS revient à disposer d’un contrôleur de stockage plug and play. Connectez votre nouveau dispositif SAN. Ça y est, ça marche. Dites adieu aux silos de stockage et à la dépendance vis-à-vis des fournisseurs. À partir de maintenant, c’est vous qui décidez et qui choisissez la topologie et le fournisseur de stockage les mieux adaptés à vos objectifs immédiats.

Toutes les baies de disques sont placées dans un pool virtuel (quel que soit le nom du fournisseur) et cette couche inclusive permet de répliquer n’importe quel bloc de données sur votre site de DR, indépendamment du modèle de stockage installé sur votre site distant. Votre site principal peut être composé de SAN HPE, Pure Storage et IBM, et votre site de DR contenir des SAN Dell/EMC et NetApp. Pour DataCore SDS, cela ne pose aucun problème.

Pour illustrer visuellement cette technologie indispensable, nous avons créé une vidéo explicative amusante qui vous aidera à comprendre ce concept de réplication SDS.

Get a Live Demo of SANsymphony

Talk with a solution advisor about how DataCore Software-Defined Storage can make your storage infrastructure modern, performant, and flexible.

Demander une Live Demo