Sander Puerto

Planifier la continuité d'activité : des facteurs liés au stockage souvent laissés de côté

Par Sander Puerto

La protection des données stratégiques reste une priorité essentielle pour tous les services informatiques, mais il peut être difficile de déterminer le plan de continuité d’activité et de reprise d’activité (BC/DR ou PCA/PRA) le plus à même de s’adapter à de futurs changements. Il n’est pas simple de prévoir les fluctuations à court et à long terme des objectifs et des technologies de stockage de l’entreprise et encore moins d’évaluer leurs conséquences.

Même si vous avez une confiance absolue dans votre préparation à la BC/DR aujourd’hui, avez-vous pensé aux perturbations que pourraient entraîner les changements suivants ?

Qu’elles soient imposées par la hiérarchie ou motivées par votre propre envie de modernisation, ces décisions ont des ramifications profondes.

L’expérience nous enseigne que les techniques de réplication des données et de basculement des sites qui se limitent à une baie de stockage, un cloud public ou un système hyperconvergé spécifique ont pour résultat deux conséquences indésirables :

  • elles vous obligent à une refonte coûteuse de vos procédures de BC/DR chaque fois que vous modifiez l’une de ces variables. Et cette refonte sera bien pire que ce que n’importe qui aurait pu prévoir,
  • la seule idée de devoir mettre en place, tester et vérifier ces changements peut vous décourager d’envisager des solutions concurrentes de meilleure qualité. Vous risquez donc de persister et de racheter la même chose.

Rien de tout cela n’est bénéfique pour l’entreprise.

Le cœur du problème est le manque de normalisation en matière de réplication des données, de prise d’instantanés et de récupération après panne, y compris chez un même fabricant de stockage. Cela limite d’une part vos choix et augmente d’autre part vos coûts. Une AFA onéreuse sur le site principal exige un modèle identique, tout aussi cher, sur le site de DR, alors que son rôle sera beaucoup plus réduit.

DataCore vous permet d’aborder le problème de cette continuité d’activité sous un nouvel angle en installant des capacités de BC/DR dans un plan de contrôle qui fonctionne avec différents types de fabricants, de topologies et d’emplacements de stockage.

Plutôt que de confiner les méthodes de récupération de données et de haute disponibilité aux caractéristiques de l’environnement actuel, avec ses exigences de RPO/RTO, vous pouvez assimiler les changements qui ne manqueront pas de se produire dans un avenir proche. Mieux encore, vous pouvez le faire sans devoir refondre en profondeur vos pratiques de BC/DR.

L’ingrédient secret qui offre ce niveau de souplesse vous est proposé sous forme d’une couche de services de
software-defined storage (SDS), qui fonctionne entre vos applications et vos supports de stockage.

DataCore offre une réplication des données synchrone en temps réel et une réplication asynchrone entre les sites, quel que soit le type de stockage installé sur chacun d’eux. Le basculement et la reprise entre les sites sont orchestrés de la même manière pour les déploiements hyperconvergés et les SAN de niveau 3. Les méthodes de prise d’instantanés, de protection continue des données (CDP) et de sauvegarde/restauration s’adaptent en conséquence.

Savoir que les SAN continueront d’évoluer, que de nouveaux fabricants de stockage apparaîtront régulièrement et que les clouds publics se montreront plus engageants vous obligera à aborder la planification de la BC/DR en meilleure connaissance de cause. Que se passerait-il si votre hiérarchie vous demandait, là, tout de suite, si votre environnement est prêt à adopter ces nouvelles technologies ? Pourriez-vous répondre « oui » en toute confiance, aujourd’hui ?

Pensez-y, les entreprises cherchent constamment à améliorer leurs performances de stockage, à prolonger la disponibilité des données et à réduire les coûts de stockage. La vôtre n’échappe pas à la règle et finira un jour ou l’autre par vous poser la question. En investissant dans une solution de software-defined storage, vous saurez que vous êtes prêt à répondre à n’importe laquelle de ces futures demandes.

Il est temps de commencer à adopter une nouvelle vision et à vous placer en tête pour aborder ce virage. Tous les faits et toutes les tendances montrent que le software-defined storage est en train de devenir la pierre angulaire de tous les data centers. Il n’appartient qu’à vous d’adopter la transition inévitable vers une intelligence logicielle ou de vous retrouver sans savoir quoi répondre quand votre patron vous dira : « Bon, pouvons-nous répliquer sur le cloud ? ». À vous de choisir !